Qu’est ce que le psoriasis ?

Qu’est ce que le psoriasis ?

Le psoriasis est une maladie cutanée inflammatoire de la peau qui est causée par un dérèglement du système immunitaire de la peau. Le système immunitaire de la peau est composé de globules blancs appelés lymphocytes. Ce système est assez instable chez l’être humain, et au lieu de simplement faire son travail qui est de nous protéger contre les infections, ce système peut se dérégler et être à l’origine de nombreuses maladies inflammatoires de la peau tels que l’eczéma, le vitiligo et .. le psoriasis. On ne sait pas actuellement ce qui entraîne l’accumulation et l’excitation de ces globules blancs dits lymphocytes dans la peau d’une plaque de psoriasis. L’hypothèse principale est que le psoriasis survient sur un terrain génétique prédisposé. De nombreux gènes de prédisposition, en non un seul comme dans l’hémophilie ou la myopathie, ont été associés au psoriasis. Ce sont ces gènes qui entraînent la dérégulation du système immunitaire. Trois à cinq personnes des cas de psoriasis apparaissent chez des personnes dont un des parents en souffre aussi.

En réalité deux types de cellules sont en jeu dans le psoriasis : les globules blancs du derme et les cellules de l‘épiderme, en surface, appelées kératinocytes. Les globules blancs « enflamment » les kératinocytes et les poussent à se renouveler trop vite. Une cellule de l’épiderme normal se renouvelle – naît et meurt- en trente jours. Dans la peau psoriasique ces cellules se renouvellent en 3 à 4 jours expliquant que la peau s’épaississe et devienne rouge. Les cellules mortes très nombreuses se détachent à la surface sous la forme de squames (flocons de peau).

Sur un terrain génétique prédisposé le psoriasis peut apparaitre tout seul où à la faveur d’un facteur favorisant connu pour déclencher une poussée : un stress, un mal être psychique, la prise de certains médicaments (beta bloquants par exemple), une infection générale du à un virus ou une bactérie, un changement de saison été/hiver. Chez une personne prédisposée à avoir du psoriasis, une plaque peut apparaitre à un endroit où la peau a subi un traumatisme (une brulure, une écorchure, un frottement excessif, un grattage) : c’est le phénomène dit de Koebner.

qu-est-ce-que-le-psoriasis

Les patients atteints de psoriasis posent souvent la question : à quoi est dû le psoriasis ? Il n’est pas simple pour un médecin de répondre à cette question. Le psoriasis n’a pas une seule cause comme la grippe dont la cause unique est l’existence du virus de la grippe. On parle de maladie multifactorielle où plusieurs facteurs entrent en compte. La cause essentielle est une prédisposition génétique qui conduit le système immunitaire de la peau à réagir de façon déraisonnable. Sur ce terrain génétique, les facteurs cités plus haut vont déstabiliser le système immunitaire cutané et déclencher la maladie ou une poussée. Aucun patient psoriasique ne se ressemble et les facteurs d’aggravation sont différents pour chaque patient. Chez certains la prédisposition génétique est forte et les gènes vont parler tout seuls sans qu’on retrouve de facteur déclenchant évident alors que d’autres ne développeront du psoriasis que si un ou plusieurs de ces facteurs sont présents.

Le tabac, l’alcool, l’obésité ne sont pas la cause du psoriasis mais l’aggravent et rendent les traitements moins efficaces. Le psoriasis n’est associé à un aucun type d’alimentation ou d’aliment en particulier. Les médecins ne conseillent aucun régime spécial mais simplement d’avoir un poids normal.

Le psoriasis est une maladie chronique dont l’évolution est difficilement prévisible. Certains patients après avoir déclenché leur maladie gardent des plaques toujours au même endroit sans s’aggraver d’avantage. Chez d’autres le psoriasis va progressivement s’étendre d’année en année. Mais chez certains il peut disparaître aussi spontanément, ou après résolution d’un épisode de vie difficile, après un été à la mer, et ne revenir que des années plus tard. Parfois, mais c’est rare, il ne revient jamais.

Sur la peau le psoriasis se manifeste par des plaques rouges, épaisses, nettement délimités de la peau normale adjacente, avec une accumulation de peau morte en surface dites squames. Les localisations les plus fréquentes sont les coudes, les genoux, le cuir chevelu et notamment au pourtour des oreilles, dans le dos en regard du coccyx. Les plaques sont de taille très variables selon le patient, de très grandes à très petites (gouttes), rouges ou rosées. Le psoriasis peut se manifester par quelques petites plaques ou chez certains rares patients se développer sur toute la surface de la peau. Les formes légères sont heureusement les plus fréquentes et la grande majorité des personnes n’ont que quelques plaques. Parfois le psoriasis est localisé à une seule zone du corps et son diagnostic peut alors être plus difficile : dans les plis, dans les paumes de mains et plantes de pieds, sur les ongles, sur les parties génitales.

Auteur : Dr Edouard BEGON, Dermatologue, praticien hospitalier, Chef de service CH Pontoise (95), consultation psoriasis Hôpital Saint-Louis Paris (75)