Les vrais faux sport et soleil

Les vrais/faux sport et soleil

Seuls les bains de soleil sont dangereux pour la peau.

FAUX

Les dangers du soleil ne concernent pas uniquement les personnes qui prennent des « bains de soleil » : tous les sports qui se pratiquent en extérieur sont concernés, de la course à pied au ski en passant par le surf, le triathlon ou le tennis.

Les nuages ne protègent pas des UV.

VRAI

Un voile nuageux de haute altitude laisse passer plus de 90 % des UV, une couche nuageuse d’altitude moyenne 30 à 70 %. Seuls les gros nuages sombres, de basse altitude stoppent la totalité des UV. Quand vous faites du sport, pensez à vous protéger du soleil, même s’il y a des nuages.

Les UV peuvent provoquer des coups de soleil sans qu’on ne ressente la moindre sensation de chaleur.

VRAI

Les UV ne chauffent pas la peau, ce sont les infrarouges qui sont responsables de la sensation de chaleur. Vous pouvez avoir un coup de soleil même si vous n’avez pas chaud en raison du vent par exemple. Un conseil particulièrement valable pour les sports nautiques !

Dans l’eau, on est protégé du soleil.

FAUX

Les UV ne sont pas bien absorbés par l’eau, ils restent actifs jusqu’à 50 cm de profondeur. Vous pouvez attraper un coup de soleil même en nageant !

Les méfaits du soleil peuvent se manifester même si on ne s’expose plus.

VRAI

Les effets des UV que vous avez reçus antérieurement peuvent être tardifs : ce sont les méfaits à long terme (taches de vieillesse, rides, cancers cutanés, etc.).

C’est à midi que le soleil est le plus dangereux en France l’été.

FAUX

L’heure solaire étant différente de l’heure légale, ce n’est pas à midi que le soleil est le plus dangereux en France l’été, mais au zénith, à 14 heures. Il faut en règle générale éviter les expositions au soleil entre 11 et 17 heures. Essayez de décaler vos entraînements le matin ou le soir.

Une peau mouillée ne peut pas attraper de coup de soleil.

FAUX

Une peau mouillée est encore plus vulnérable aux UV : les gouttelettes d’eau agissent comme de minuscules loupes qui vont augmenter les effets de l’exposition. Il faut donc s’essuyer après chaque bain de mer ou de piscine et appliquer un produit de protection solaire.

Bronzé, on ne risque plus rien.

FAUX

Le bronzage ne constitue pas une protection suffisante contre les UV, il faut continuer à se protéger même bronzé. Pas de footing torse nu, même si vous avez la peau mate !

En hiver, le rayonnement UV n’est pas dangereux.

FAUX

Même si le rayonnement UV est souvent plus faible en hiver, la réverbération sur la neige peut doubler le rayonnement reçu, en particulier en altitude ! Si vous skiez par exemple, faites attention au début du printemps quand la température est basse, cela peut vous donner une fausse impression de sécurité face au soleil…

Avec un produit de protection solaire, on peut rester plus longtemps au soleil.

FAUX

Le but des produits de protection solaire n’est pas de prolonger le temps passé au soleil, mais de limiter les risques de l’exposition.

Pour plus d’information sur la peau et le soleil, téléchargez la brochure !

Auteur : Groupe de travail de la Société Française de photodermatologie , SFPD, avec le soutien institutionnel des laboratoires Uriage.