Le psoriasis génital chez l’homme

Le psoriasis génital chez l’homme

Quels sont les symptômes ?

Au niveau des organes génitaux, les lésions de psoriasis se traduisent par des plaques rouges aux limites nettes. Les squames blanches habituellement retrouvées sur les plaques du reste du corps sont souvent absentes, du fait de l’humidité locale de la peau. On peut observer les lésions sur le gland, la peau du pénis et/ou le scrotum. Les symptômes le plus souvent décrits sont des démangeaisons (ou prurit), des sensations de brulure, voire des douleurs. Ces douleurs peuvent être spontanées s’il existe des fissures de la peau, ou être provoquées par le contact lors des rapports sexuels.

dermato-psoriasis-homme

Comment le diagnostiquer ?

Le diagnostic de psoriasis génital est le plus souvent aisé, notamment lorsqu’il existe d’autres lésions de psoriasis (coudes, genoux, cuir chevelu,…) ou des antécédents familiaux de psoriasis. Dans les autres cas, il peut être nécessaire de réaliser une biopsie des lésions génitales, afin d’analyser la peau au microscope.

Comment traiter ?

Le traitement du psoriasis génital repose d’abord sur les traitements locaux à base de corticoïdes et/ou de dérivés de la vitamine D.

Les traitements dits systémiques en comprimés ou injectables (biothérapies) ne sont habituellement pas prescrits en cas d’atteinte génitale isolée. Ils sont cependant efficaces sur les lésions génitales lorsqu’ils sont administrés à des patients présentant un psoriasis sévère et étendu à tout le corps.

Il faut insister sur d’autres mesures à associer au traitement médicamenteux. Il convient d’éviter les facteurs locaux irritants, comme les produits de toilette détergents (leur préférer des syndets) et le séchage trop agressif des plis (il vaut mieux tamponner avec la serviette au lieu de frotter vigoureusement, voire sécher en utilisant un sèche-cheveux).

Quel impact sur la qualité de vie et la sexualité ?

Il a été démontré que le psoriasis génital avait un impact négatif sur la qualité de vie et pouvait être à l’origine de douleurs lors des rapports sexuels ou de difficultés sexuelles (baisse de la libido et troubles de l’érection)

Les points essentiels à retenir :

  • le psoriasis génital est une forme de psoriasis invalidante physiquement et psychiquement
  • il faut oser en parler à son dermatologue afin d’envisager un traitement spécifique
  • les difficultés sexuelles potentiellement associées au psoriasis génital peuvent être prises en charge

Auteur : Dr Jean-Noël DAUENDORFFER – Dermatologue libéral Paris 6ème et Service de Dermatologie, Hôpital St Louis, Paris

 27 janvier 2018